EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Latest update Saturday 11 September 2021 à 19:43

Edito

Newsletter

Please subscribe for free to receive regularly the communities Bassa, Bati and Mpo'o news.

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
3190240
Ce jour3546
Hier3675
Cette semaine12239
Ce mois48839
Total3190240

Emilie Nguén , Cadre de la BEAC (Assistante de Direction) à la retraite. Officier de l’Ordre du Mérite Camerounais (promotion 2002) Membre de Mbogliaa depuis l’Assemblée Constitutive en 1996, je participe avec enthousiasme aux activités de cette Structure jusqu’à aujourd’hui.

Pouvez-vous nous présenter la femme Mbog Liaa d’hier ?

Jadis admise à faible fréquence à l’éducation à cause des préjugés défavorables, la Femme de l’Aire Mbogliaa ne participait guère aux initiatives porteuses. Sauf des cas plutôt rares, elle n’avait pas accès aux services sociaux de base. Elle se mariait très jeune – parfois à l’âge de 15 ans après avoir suivi au préalable, les initiatives nécessaires - exemple : le « Siksa »  ou le « Couvent »  chez les Catholiques Romains.

Bien que victime de cette pesanteur traditionnelle, la Femme de l’Aire Mbogliaa  à partir d’un  âge avancé et dans sa discrétion absolue, exerce son pouvoir dans la Confrérie KOO (Femme Escargot) Mbog Bôda. Elle est considérée dans sa vraie dimension par la communauté masculine parce qu’elle est gardienne des reliques de Mbog  (exemple de Nwâ Mbombog). Elle faisait épouser ses idées positives par l’intermédiaire de son mari.

Aujourd’hui que gagne la femme de l’aire Mbog Liaa à aller à l’école ?

Honorablement instruite et cultivée, ce Cœur battant de la Société, cette véritable Actrice de développement, Lumière longtemps méconnue, la Femme de l’Aire Mbogliaa   possède aujourd’hui, compte tenu de sa lutte acharnée pour le développement, les capacités techniques et managériales lui permettant d’être hissée à des niveaux très élevés dans diverses disciplines de la vie active.

Soucieuse de renforcer sans cesse ses capacités intellectuelles et traditionnelles, il est clair que la Femme de l’Aire Mbogliaa joue un rôle on ne peut plus positif  sur plusieurs plans tels que : le Social, la Culture, la Politique, le Développement, l’Economie et l’Environnement. En d’autres termes, la Femme de l’Aire Mbogliaa est une Perle pour la Communauté. Mbogliaa gagnerait à systématiser la formation des Femmes et des Filles dans tous les domaines du savoir traditionnel ou moderne.

Hormis ses devoirs d’épouse, mère, éducatrice, complice, ambassadrice - la Femme de l’Aire Mbogliaa est à l’heure actuelle : Ministre, Docteur, Avocate, Professeur, Ingénieur etc… Elle donne le maximum de satisfaction en toute quiétude partout où elle se positionne – sans oublier  les talents culinaires nécessaires à l’harmonie conjugale qui sont les siens.

Quel est le rôle de la femme rurale dans l’aire Mbog Liaa ?

Si nous suivons le couloir des zones rurales, le constat est que la Femme de l’Aire Mbogliaa initie et encourage les expériences paysannes d’où elle calque les meilleurs créneaux qui font d’elle une indispensable qui nous nourrit.  La Femme Rurale est le pilier dans sa zone et il n’est pas surprenant de trouver une grand-mère de plus de 70 ans expliquant comment fabriquer un savon, ou donnant la  composition de celui-ci et, s’il vous plaît, dans un français correct.

Certaines structures apportent leur appui à la Femme Rurale avant, pendant et après la Journée Internationale de la Femme Rurale. Exemple de l’AFRADEP (Association des Femmes Rurales de Nyong et Kellé pour l’Appui au Principe du Développement Communautaire et pour la Lutte contre la Pauvreté).

Sur le plan politique et malgré les problèmes liés à l’environnement, la Femme  Mbogliaa s’implique fortement suivant ses convictions et les moyens dont elle  dispose. Il n’est pas exclu de la trouver membre influent ou assumant des grandes responsabilités dans tel ou tel Parti Politique.  

L’association Mbog Liaa joue-t-elle un rôle d’encadrement des femmes et des enfants ?

Au sein de Mbogliaa, nous avons une Cellule « Femmes et Enfants » qui ne demande qu’à être redynamisée. Une équipe dirigeante sera mise sur pied dans un proche avenir.

Les structures telles que : La’akam, Essingan, Ngondo etc…(sans publicité) fonctionnent normalement. Pourquoi Mbogliaa qui est essentiellement culturelle perdrait-elle son dynamisme d’antan  ?

Avez-vous un dernier mot ?

L’appel est donc lancé aux  Femmes  de toutes les couches sociales de nous retrouver au sein de notre Structure afin qu’ensemble, nous puissions encadrer nos frères et nos maris pour le développement du Peuple Basa’a – Mpôô – Bati

Par ailleurs, les jeunes doivent plus que jamais adhérer massivement à Mbogliaa et s’impliquer pour assurer la relève. Nos œuvres  en seront enrichies. -

 

Emilie Nguén

Propos recueillis par Tatiana MATJE

Partager l'info