EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Mardi 18 Septembre 2018 à 13:26

Edito

Newsletter

Veuillez vous abonner gratuitement pour recevoir regulièrement les nouvelles des communautés Bassa, Bati et Mpo'o

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0474057
Ce jour508
Hier909
Cette semaine5025
Ce mois15709
Total474057

mgr dieudonne bogmis2508186Dans le centre du Cameroun, Mgr Dieudonné Bogmis, évêque du diocèse d’Eséka, a été retrouvé mort dans sa chambre, le 25 août 2018.

Un mois après ce décès, La Croix Africa s’est rendue dans ce diocèse désormais dirigé par Mgr Émile Martin Mosely Dibongue, nommé administrateur diocésain.

Un mois après la mort de Mgr Dieudonné Bogmis, le diocèse d’Eséka, dans le centre du Cameroun, a un pasteur provisoire. Il s’agit de Mgr Emile Martin Mosely Dibongue, nommé, le 7 septembre, administrateur diocésain.

Mgr Mosely Dibongue qui était jusque-là vicaire général et curé de la cathédrale Notre-Dame de Fatima d’Eséka, avait convoqué ce jour le Collège des consulteurs pour faire constater la vacance du siège épiscopal. Conformément aux dispositions du canon 421-430, après la mort, le 25 août, de l’évêque titulaire, Mgr Dieudonné Bogmis, ce collège devait désigner un administrateur pour le diocèse en attendant la nomination d’un nouvel évêque.

Mgr Mosely Dibongue a pratiquement tous les pouvoirs de l’évêque en tant qu’administrateur diocésain. « Ainsi, il est tenu aux obligations de l’évêque et en possède le pouvoir (Canon 427), explique une source proche de la nonciature apostolique de Yaoundé. Il donne donc le sacrement de confirmation, confère les ministères et peut appeler aux Ordres en accord avec le Collège des consulteurs. Tout comme il représente le diocèse à la Conférence des évêques du Cameroun, et partage ainsi de plein droit son Assemblée. »

Obsèques en préparation

Pour l’heure, le diocèse prépare les obsèques de son évêque défunt. Des banderoles estampillées de la photo de Mgr Bogmis ornent les chaussées de nombreuses routes. « Nous, tes fidèles ne t’oublierons jamais. Merci pour tout », peut-on lire sur l’une d’elle.

À la cathédrale, les préparatifs vont bon train. Des fidèles s’occupent de la propreté des lieux tandis que des séminaristes en soutane noire répètent l’exécution du rite funéraire. Le curé et désormais administrateur diocésain, Mgr Mosely Dibongue, est en réunion avec ses collaborateurs, tandis qu’une chorale répète des chants qui vont animer la liturgie de la messe des obsèques.

La dépouille de Mgr Bogmis doit arriver à Eséka ce mercredi 19 septembre en provenance de la capitale camerounaise après une messe à la cathédrale Notre-Dame des Victoires de Yaoundé. « Tous les évêques du Cameroun sont attendus ici chez nous à Eséka. C’est pour cela que l’administrateur diocésain nous a demandé de nous mobiliser pour accompagner notre évêque », explique Clément Guimbous, un laïc du diocèse.

« Nous sommes encore bouleversés par la mort brusque de Mgr Dieudonné Bogmis. Mais la foi nous aide à accepter cette volonté de Dieu », complète Augustine Ngo Sack, une fidèle de la cathédrale d’Eséka.

Jean-François Channon Denwo (à Eséka)

Partager l'info

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir