EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Mardi 06 Novembre 2018 à 13:38

Edito

Newsletter

Veuillez vous abonner gratuitement pour recevoir regulièrement les nouvelles des communautés Bassa, Bati et Mpo'o

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0512288
Ce jour556
Hier1644
Cette semaine4266
Ce mois27883
Total512288
Home

Dans une déclaration, ses « élites » appellent le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala à poursuivre le chantier de construction d’une statue dédiée à Ruben Um Nyobe et promettent d’en assurer la protection.

C’est ce que l’on pourrait appeler la réponse du berger à la bergère. Une « déclaration » signée des « élites » de Nkongmondo, un quartier proche du lieu où la statue de Ruben Um Nyobe est en train d’être érigée, a été lue sur Radio Balafon ce lundi 28 mai 2018. Ses rédacteurs dénoncent la destruction partielle du chantier de construction d’un monument dédiée au nationaliste camerounais.

Ils  appellent le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala Fritz Ntone Ntone à en poursuivre les travaux. « Le peuple de Nkongmondo ayant pris acte de l’acte odieux posé par les Bell et ayant particulièrement constaté que ces derniers s’insurgent contre l édification d’une stèle en la mémoire d’un héros national sous prétexte qu’elle devrait être construite au pays Bassa prie monsieur le délégué du Gouvernement de poursuivre ce chantier qui sera désormais sous sa protection ».
Une mise en garde est adressée à « tout individu que ce soit contre toute profanation de cette statue ». La déclaration est conclue par un appel au vivre ensemble dans le respect des autres. Ce qui

pour les signataires « reste la meilleure approche pour un Cameroun pacifique ».
Le « peuple de Nkongmondo » ne semble pas avoir été effrayé par les rites effectués par les chefs du canton Bell samedi. Lesquels a-t-on appris ont la puissance de maléfices.

Partager l'info