EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Mardi 18 Septembre 2018 à 13:26

Edito

Newsletter

Veuillez vous abonner gratuitement pour recevoir regulièrement les nouvelles des communautés Bassa, Bati et Mpo'o

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0453958
Ce jour520
Hier872
Cette semaine1392
Ce mois25053
Total453958
Home Actualité A la Une MBOG LIAA ATLANTA : LE PRIX DE LA RECONNAISSANCE DE LA DIASPORA ENVERS LES ŒUVRES DU PRESIDENT GENERAL

Ils lui ont attribué un prix, pour lui témoigner leur reconnaissance envers les œuvres qu’il a mené depuis le début de son mandat en faveur du développement de la communauté Bassa Bâti Mpo’o. Un symbole fort, signe de reconnaissance et d’encouragement que le président du secteur Mbog Liaa Washington remet solennellement entre les mains du Président MINLEND et son épouse.

Pour une surprise, c’en était une durant les trois journées de célébration de l’unité des membres de la communauté résident à Atlanta l’événement était baptisé THE CONVENTION. Assemblée ou regroupement des fils et filles de la grotte de Ngog lituba, qui vivent dans cet Etat du pays de l’oncle Sam. C’était tout simplement les retrouvailles d’une communauté disséminées partout aux Etats-Unis, et qui s’est organisée pour passer trois jours de réflexion sur l’avenir de la communauté Mbog Liaa. Pour ce faire, il a fallu penser le passé, observer le présent et faire des projection d’avenir sur une communauté qui peine a se réaliser. Les Bassa Bati et Mpo’o d’Atlanta ont tenu a marquer d’une pierre blanche ces journées de regroupement rehaussées par la présence du Président Général du Mbog Liaa. C’était un weekend spécial.

De vendredi à dimanche ils ont donné leurs visions des problèmes qui accablent la communauté. La journée de samedi a été celle dédiée à aux travaux en atelier. Par groupe de dix, ils ont tenté de lister des réponses aux préoccupations des enfants de la communauté. Tel la raison de la méfiance qui existe au sein de la communauté, pourquoi les membres ne parviennent pas à faire des réalisations ? Comment va-t-on développer nos régions si nous sommes distant les uns des autres ?

C’était une des préoccupations majeures aux assises d’Atlanta. Les membres du bureau conduit par Georges BAYIHA ont donné l’occasion à leurs frères et sœurs de proposer quelques pistes de solutions pour pallier ces sons discordants qui sonnent au cœur de la communauté, et qui sont un frein à son développement. A cela ils vont conclure que chaque membre de la famille Bassa Bâti ou Mpo’o devra procéder à un examen de conscience pour apporter des changements nécessaires dans sa vie, au sein de cette grande famille, des changements dans sa manière de voir ses frères, de travailler de manière individuelle pour ne pas haïr son frère. Le message d’amour et d’unité du Président Général à leur endroit a été porteur. Jérôme Minlend leur a rappelé que « s’il est difficile de s’aimer, ils ne devraient tout de mêmes pas se haïr ». Des conseils qui ont semblé toucher les cœurs des centaines de personnes qui ont pris part à ce rendez-vous annuel.

Une excursion familiale semblable à une retraite, a été organisée le dimanche. C’était l’occasion pour la cinquantaine de personne ayant fait le déplacement, d’approfondir ces paroles du président et poser des actes d’amour fraternel qui favorisent l’unité d’un peuple. Mais au préalable, il y a eu cette soirée culturelle au cours de laquelle Georges BAYIHA, Moise MAYO, Etienne NEMB et Etienne BISAKA, tous membre du comité d’organisation, ont voulu dire au Président Général du Mbog Liaa qu’ils sont sensibles à toutes les actions qu’il a posé en faveur de sa communauté. Ils lui font la surprise en lui offrant un objet de valeur somme toute miniaturisé, mais qui témoigne de la reconnaissance des Bassa Bâti et Mpo’o de ATLANTA, leurs encouragements aux président Général du Mbog Liaa. Lorsque le symbole est remis par le président PIE BAYEHE à Jérôme MINLEND, on peut lire une vive émotion sur les visages de chacun ce soir, une émotion emprunt de bonheur des frères et sœurs ému aux larmes de voir la marche du président vers l’unité et surtout son engagement et son dévouement à porter très haut les flambeaux de Mbog Liaa.

Yvonne Cathy NKEN

 

Partager l'info

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir