EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Mardi 19 Décembre 2017 à 12:48
Home

Il était l’invité spécial d’une Messe Pontificale dite en l’honneur du Bureau National des chorales Bassa. Et c’est la troisième fois, depuis le début de l’année 2017, que le Président Général du Mbog Liaa soit convié à un grand rassemblement des fidèles Catholiques. Chrétien protestant pratiquant de l’Eglise EPC, il assiste les enfants Mbog Liaa partout où le devoir le conduit, indépendamment de leurs confessions religieuses.

Ce dimanche, c’était à la Paroisse Saint Michel Archange au quartier Nyala à Douala 3ème, qu’il est allé prêter main forte à une vingtaine de chorale   venue   sceller l’union et la fraternité, fondement de cette nouvelle organisation. A leur coté, un collège de clergé, qui a donné toute sa bénédiction à ce projet et a ceux qui le portent. Une journée spéciale en fait, pour les bassas du Cameroun qui ont célébré ensemble le rêve de s’unir en une organisation forte. Les membres du bureau de la confédération était tous présents à la paroisse qui a fait son plein des grands jours. Après l’installation et la bénédiction du clergé, Ils vont tour a tour serrer la main au Président Général du Mbog Liaa, resté debout une vingtaine de minute à cet effet. Après la célébration eucharistique le prélat fait appel au président de la communauté bassa bâti Mpo’o à qui il imposera les mains signe de bénédiction. Jérôme MINLEND va alors prendre la parole pour dire en très peu de mot l’impératif d’unité qui s’offre à la communauté, la raison d’être de cette valeur.

Protestant engagé, Jérôme MINLEND à bravé les barrières religieuses pour honorer le projet de ces frères Catholiques « Partout où on parle d’unité, partout où on parle de paix toutes les personnes de bonnes volontés doivent être présences t. En ce qui concernent le peuple bassa Mpo’o bâti, il est important de mettre en exergue ce qui nous rassemble parce qu’en règle général on met en exergues ce qui nous divisent et qui, a mon humble avis, est bien moins important que ce qui nous réuni. J’ai une pensée profonde envers nos frères du Sud et du Nord-Ouest. Ils sont là depuis des siècles donc des originaire de souche je crois que nos représentants comprennent aussi bien que n’importe qui d’autres la nécessité de s’unir l’Unité des camerounais de bonne volonté pour garder notre pays dans son intégrité territoriale et culturelles. »

Amour et Paix

« C’est ce que je répète inlassablement si vous n’arrivez pas à vous aimer au moins ne vous détester pas je crois que on gagne tous à être dans de bonne prédispositions, vous savez c’est tout le paradoxe de l’individualisme positif si vous êtes dans un village et que chacun balai sa cour à la fin de la journée c’est tout le village qui sera propre. Si vous avez conscience que le bien que vous faite vous apporte quelque chose et si tout le monde est dans cette logique-là vous imaginez ce que ça va produire ? Vous avez une collectivité qui marche et qui avance sont celles qui ont compris cela et il avance un peu plus rapidement que d’autres et je pense que les bassas devraient être dans cette logique et cette dynamique. Les jeunes que nous avons vu la sont certainement la graine qui quant elle aura germée permettra des fruits un peu moins acides que ceux que nous avons l’occasion de gouter de temps en temps.

YVONNE CATHY NKEN

 

Partager l'info

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir