EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Lundi 18 Septembre 2017 à 12:19

Le troisième week-end du mois d'Aout 2017 a été essentiellement marqué par la visite de courtoisie et prise de contact du President National Mbog Liaa Jérôme MINLEND et son épouse Sarah à la grande famille Bassa'a ni Mpo'o et Bati d'Italie. L'évènement s'est déroulé à Rome et au sein de la Cité du Vatican. Dès son arrivée à l'aéroport international de Fiumicino, le couple MINLEND a été reçu par une délégation de la famille Mbog Liaa en Italie conduite par Joseph Franklin Tjol. Le séjour romain du Président national des fils de Ngock Lituba a été essentiellement distingué par une série de rencontres et visites de quelques lieux emblématiques de la ville éternelle.

 Les rendez-vous du Président et son épouse commencent dans la matinée du 19-05-2017 par une rencontre au Saint Siège avec Mgr. Gérard Ndjen, Prélat d'honneur de sa Sainteté, exerçant auprès de la Sacrée Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, également Responsable de l'Association culturelle ADNA. Après des échanges stimulants, chaleureux, soutenues et profondes sur la nature des liens indéfectibles entre la grotte sacrée Ngock Lituba et la pierre vénérable située au coeur de la place Saint Pierre, laquelle supporte depuis des siècles le poids de l'obélisque dont la provenance serait de Héliopolis (la ville du Soleil) - nom donné par les Grecs à la ville antique de Onou ou Iounou, capitale de la 13° circonscription administrative de Basse-Egypte dans le delta du Nil -, le couple MINLEND, est conduit, sous les soins de Mgr. Gérard Ndjen, à la "rencontre" avec la pierre sacrée du lieu dit Piazza San Pietro.

 Après les cérémonies rituelles et la décryptation des textes latins ultérieurement gravés sur l'obélisque attribuable au Roi Amenemhat II (-1929 à -1895) fils de Sésostris I° et de la reine Néférou III, comme semble l'attester une inscription trouvée dans le Sinai, le Président MINLEND déclare être ravi par cette "rencontre" dans laquelle il voit et ressent une forte émanation, une réelle communion, une indéniable dilagation et une parfaite harmonie du Mbog. La symbolique du retour aux origines du peuple Bassa'a-Mpo'o-Bati s'est alors manifestée dans sa splendeur à la Place Saint Pierre. Ne dit-on pas que: "tous les chemins mènent à Rome" ? a-t-il conclu cette étape de sa visite à la place Saint Pierre.

 Une seconde rencontre avec Jérôme et Sarah MINLEND s'est tenue en fin d'après midi au siège de l'Association culturelle KEL LAM dirigée par le Mbombog Ndjock Ngana Théodore. A la rencontre ont participé Mons. Gérard Ndjen, le Mbombog Njock Ngana, leurs jeunes frères et soeurs Tjol Joseph Franklin, Ngoué Mbaha Luc, Mireille Ngo Tonyè et la soeur Ngo Ngang Sidonie. Ce moment de réflexion et de partage commence par une cérémonie rituelle, scandée par des paroles de l'hymne à l'univers, tournés vers la direction du soleil, symbolisant ainsi un acte de naissance, de renaissance ou encore d'être achevé selon la mythologie de l'égypte antique pour laquelle l'astre solaire peut revêtir des formes différentes lors de sa course dans le ciel, satisfaisant ainsi la symbolique de l'harmonie cosmique du mbog.

 

A cette cérémonies d'accueil, s'est suivi la visite des lieux de l'Association, une présentation générale des objets d'art et rituel, ainsi que des activités marquantes et objectifs des Associations Culturelles KEL LAM et ADNA. Le President MINLEND Jérôme a ensuite présenté et décliné les objectifs stratégiques de Mbog Liaa en définissant ce que l'Association Culturelle regroupant les Bassa'a, Mpo'o et Bati attend de leurs fils et filles. La soirée s'est achevée par des agapes familiales, dans l'attente de la rencontre du lendemain qui a regroupé quelques représentants des ressortissants de Ngock Lituba venus écouter et partager leur inquiétudes et attentes avec leur Président et Madame Sarah qu'il a toujours présenté comme: "Celle dont je suis l'hôte".

 La journée du 20-08-2017 commence par une visite/participation à la messe dominicale du couple MINLEND au vatican. Cette étape s'est poursuivie par la rencontre organisée à L'hotel Palladium, au coeur même de la ville éternelle. Les fils et filles du Mbog liaa ayant pris part à ce rendez-vous provenaient non seulement des différentes régions d'Italie mais aussi de quelque pays européen plus proche de la péninsule iberique. Tout commence aux environs de 14 heures quand le repas familial préparé pour l'occasion a été béni par Mgr Gérard Ndjen. Ce moment de partage s'est suivi d'une cérémonie symbolique de présentation et coupure du mets traditionnel le ñkono ñgond cuit à point selon la déclaration du Président MINLEND. Après l'avoir gouté le Président a notamment magnifié la grandeur, la capacité et la valeur culinaire des filles du mbog liaa reflètées dans la qualité alléchante, délicieuse et appétissante de ce ñkono; il n'a pour ainsi dire, pas céder à la tentation, selon la tradition, d'accomplir un geste de reconnaissance à leurs égards: "mè ñlama bom i bigoñd gwes bi bi ñgwo unu ñkono".

 La rencontre s'est poursuivie par une brève présentation du Mbog Bassa'a-Mpo'o-Bati exposée par le Président MINLEND, dans un langage profond mais clair, laissant ainsi à tous et à chacun, la responsabilité de scruter, de mûrir, afin de mieux comprendre et de décliner en actions, les propos et conseils reçus. Il a expliqué les origines du peuple Bassa'a-Mpo'o-Bati et illustré les liens et la fonction du Mbog Liaa en ces termes: Il s'agit d'un peuple qui tire ses origines dans la profonde Egypte pharaonique et qui s'étend vers les régions du Littoral, Ouest, Centre et Sud du Cameroun, jusqu'en Afrique de l'Ouest, où il constitue plusieurs foyers. Sa dislocation est née non seulement des mouvements migratoires qui sont à l'origine de l'éparpillement de certaines grandes tribus, mais aussi du fait de la colonisation. En quelques points, le Représentant du Mbog Liaa a simplement voulu rappeler aux participants que tous tirent leurs origines d'un seul et même lieu: "di nlol homa wada" et pour cette raison nous devons être unis et non disloqués afin d'éviter des conséquences de fragilisation. Nous devons être, chacun à sa manière, des promoteurs et conservateurs du symbolisme du Mbog a-t-il ajouté: "di lama yila djai... di lama bé ba badjèmdjè... di lama ki yi lè di yé ba téda ribañ".

 

La mission de l'Association culturelle/apolitique Mbog Liaa consiste notamment à promouvoir et accompagner des idées et initiatives qui redonnent au "Peuple" sa fierté et son orgueil d'antant, a-t-il annoncé: "bolo i Mbog Liaa i ye lè i konde ti Bassa'a Mpo'o ni Bati ñgock ni kumba...". Le Président a fortemente insisté sur la tentation des divisions au sein du peuple Bassa'a: "tò lè Babimbi, tò lé ño nloñ, tò lě Bikok, hala a ñlama habe ki bà". Il faut promouvoir et valoriser l'union, l'enttente et le dialogue pour la concorde et une ascenssion commune des fils du Mbog Liaa car ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise : "di ñlama héya mbagla i kédé matén més... Mbog liaa ayé ñloñ ù ù kod maten... Mbog liaa i yé lè di adna kiki djai... i gwom bi bi kod bes bi nlèl bi bi bagal bés... higi  wada wés a kal lè mè nlama kè i nougou disi di masogosogo".

 Le Président a terminé son allucution introductive en exhortant les participants à aller sémer davantage la graine du message d'union, de paix, de concorde, de solidarité et de progrès en faveur des fils et filles du Mbog Liaa. Cela exige une profonde prise de conscience une planification rigoureuse et une forte capacité d'agir: "i bolo di yé sal i yé lè di ñwes mbo'oo... di lama heg peg... iñyulè Yi yon i kena ñkoñ isi... di nlama kod biyi gwes i nyu boñ ni bôck gwom.

A la suite des propos introductifs du Président, une serie de questions regardant les fils et filles du Mbog Liaa ainsi que les atouts, les faiblesses, les opportunités de développement des régions bassa'a-Mpo'o-Bati ont été posėes; il s'agissait de:

- la condition des étudiants Bassa'a-Mpo'o ni Bati (question d'orientation, d'accompagnement et d'insertion dans le milieu professionel);

- la condition et promotion des activités sanitaires dans les régions Bassa'a-Mpo'o ni Bati;

- la condition des femmes (promotion et développement des groupements/associations pour la réalisation des actions concrètes liées au développement rural et à la création des richesses dans les régions Bassa'a-Mpo'o-Bati,

- les questions structurelles, infrastructurelles et d'occupation stratégique des espaces dans les régions Bassa-Mpoo-Bati, avec un accent mis sur les enjeux de la costruction du nouveau barrage hydro électrique prévu à Sack Bayemi.

A l'examen des questions posėes, et, comme durant les rencontres précédentes, soutenu par Mme Sarah, le Président a su apporter satisfaction aux attentes et questions des participants, insistant cependant sur la préeminance de l'action commune sur celle individuelle. Les participants ont également émis leurs differents avis sur les questions posėes.

 

Après discussions et examens des questions affrontées, il a été suggéré d'élaborer une feuille de route qui, à court/moyen terme, permettra de réaliser un profond diagnostic portant à évaluer la possibilité de mise en oeuvre des questions évoquées et déjà débattues. En outre, un observatoir chargé de recencer la population Bassa'a-Mpo'o Bati d'Italie, de receuillir des informations à leur sujet et divulguer la "Bonne Nouvelle" du Mbog Liaa en Italie sera mis sur pied dans les prochains jours.

Enfin, l'urgence d'une rencontre et d'un lieu de repère des fils et filles du Mbog Liaa Europe a fortement été manifestée par le Président qui a proposé Rome comme possible capitale; cette proposition serait ultérieurement confirmée afin de programmer et de préparer la prochaine rencontre Mbog Liaa Europe.

 

Pour la bonne exécution des décisions prises, il est demandé en premier lieu à Ngoué Mbaha Luc de dresser un compte rendu des moments intenses et enrichissants que le Président MINLEND et son épouse ont passés avec les fils et filles du Mbog Liaa à Rome. Les missions confiées à chacun des fils et filles Bassa'a-Mpo'o-Bati d'Italie ont commencées et devraient être terminées dans les délais requis. Une prochaine réunion qui regroupera la task force des fils et filles du Mbog Liaa en Italie sera convoquée dans les jours suivants avec le but de réaliser un suivi des activités déjà en cours et de planifier celles futures. Le Peuple Bassa-Mpoo-Bati d'Italie remercie d’avance les personnes auxquelles ces tâches sont confiées.

La rencontre s'est terminée par la remise de cadeaux au couple MINLEND, la remise des gadgets Mbog Liaa à chacun des participants et par la prise de photos de famille. C'est dans une atmosphère de joie, d'allegresse, pleine d'espoir et de volonté pour un élant de concorde et détermination des fils et filles du Mbog Liaa que le Président MINLEND et Madame ont laissé l'hotel Palladium pour rejoindre leur lieu de résidence

 

Les échanges réalisées et communication réalisées avec le Président jérôme et son épouse Sarah MINLEND ont permis de croire et de comprendre que :

- Le succès du Peuple Bassa-Mpoo-Bati n'est, et ne sera pas seulement le fruit de bonnes intentions mais il devrait être et demeurer celui de bonnes actions que nous poserons pour la concorde et paix parmi les fils, filles et peuples provenant de Ngock Lituba.

- Le développement du Peuple Bassa-Mpoo-Bati n'est, et ne sera pas seulement la conséquence de nos pensées vertueuses ni de nos discours appaisants mais celle de l'impacte que nous avons et aurons dans nos régions et dans notre pays le Kamerun.

 

Mbog i yé makwo ma ñyéé, Mbog i kwog, Mbog i nyodag.

LES IMAGES DE LA VISITE DU PRESIDENT NATIONAL MBOGLIAA

Rédigé par                                                                                                                                                                      

Luc Ngoué Mbaha

 

Forlì le 23 Aout 2017

Partager l'info