EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Vendredi 07 Décembre 2018 à 17:59

Edito

Newsletter

Veuillez vous abonner gratuitement pour recevoir regulièrement les nouvelles des communautés Bassa, Bati et Mpo'o

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0606438
Ce jour575
Hier1300
Cette semaine4875
Ce mois33282
Total606438

Chers ressortissants de la Grotte Sacrée, adhérents et sympathisants de l'association faîtière de Mbogliaa, un homme d'exception,  un baobab de la défense de la culture, des valeurs et du patrimoine Bassa Mpoo Bati vient de tirer sa révérence.

C'est presque incongru compte tenu des circonstances, mais je me fais le devoir puisqu'il reste encore quelques heures selon une tradition bien établie, de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2016.
Le 19 Décembre 2015, à Malmiang sous-bois, où avec le Président Kignock, nous avions repris la marche en avant de notre Association,  lors de ce qui restera à jamais gravé dans le marbre sous l'appellation "Forum de Malmiang sous bois", le 19 décembre disais-je, j'ai convié amis et connaissances selon la formule consacrée, à un culte d'actions de grâce afin de dire au revoir à une année qui n'avait pas été facile, et c'est un euphémisme. Nous avons eu les bénédictions des plus hautes autorités religieuses de notre fratrie. Ceci fait, nous nous projetions à la conquête d'une année 2016 que nous consommerions avec volupté et délectation pour oublier les affres de 2015.
Le Président Kignock qui avait décidé de passer le reste du weekend avec moi, avait pendant une grande partie de la nuit et la matinée suivante, dressé comme à l'accoutumée un bilan sans fards  des activités de Mbogliaa pour l'année écoulée, passant en revue sans notes, les faits, non faits et  méfaits des hommes et femmes qui avaient pris l'engagement quelques années plus tôt de servir la fratrie.
Autour d'un repas interminable qui sera le dernier que nous aurons partagé, il m'a décliné son programme détaillé du premier semestre 2016, qui était exclusivement consacré à notre association et ce qu'il proposait disait-il pour réveiller les Bassa Mpoo Bati de leur torpeur car ceux-ci dormaient au premier banc d'une histoire qui s'écrivait sous leurs yeux, mais sans eux.
Pascal qui n'a pas vu 2016, s'en est allé, comme s'en vont les grands, sans tambour ni trompette. 
Pascal s'en est allé, sans que nous sachions s'il a fait et s'il a tenu le Pari de son illustre prédécesseur et homonyme.
À François Mitterand qui dans les derniers jours de sa vie devisait souvent avec son ami le philosophe Elie Wiesel sur l'existence de l'au-delà, Danielle son épouse a déclaré lors de ses obsèques: François,maintenant tu sais.
Pascal, maintenant que tu es passé de l'autre côté du miroir et que tu nous regardes amusé, continuer à nous agiter avec nos fatuités, nos fausses certitudes et nos vraies angoisses existentielles, Pascal, maintenant tu sais.
Adieu l'artiste, adieu le Patriote, adieu le défenseur infatigable de la noble cause Mbogliaa, adieu l'animateur jamais à court d'idées pour l'association Mbogliaa dont je suis persuadé ,que le travail que tu as abattu n'aura pas été vain. Que nous qui restons puissions puiser dans le souvenir de ton passage dans ce monde, l'énergie nécessaire pour donner un sens à notre propre action. Va et repose en paix, cher frère et ami.

Partager l'info

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir