EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Mardi 19 Mars 2019 à 09:56

Edito

Newsletter

Veuillez vous abonner gratuitement pour recevoir regulièrement les nouvelles des communautés Bassa, Bati et Mpo'o

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0709584
Ce jour697
Hier9589
Cette semaine19369
Ce mois46238
Total709584

Pierre Dac que l'on aime ou que l'on abhorre pour ses bons mots et calembours a un jour dit: ''je suis contre les femmes, tout contre ''
Cette déclaration, qui  est à n'en point douter équivoque pour ceux qui sont de nature suspicieuse, traduit, soit une misogynie à dénoncer pour qulques uns, soit  une proximité chaleureuse avec les atouts proéminents de celles que Dieu, qui a voulu que nous ne soyons pas seuls, a placé à nos côtés.

Personnellement je me situe  de façon pusillanime dans la ligne de ceux qui prétendent que derrière un grand homme se cache toujours une grande femme. A vrai dire si j'osais exprimer ma pensée profonde sans avoir peur de représailles, je dirai que devant un grand homme se tient toujours une grande femme! En effet pourquoi  nos charmantes compagnes se cacheraient elles systématiquement  derrière les fagots?

Ceux à qui  la gloire et la luxure n'ont pas encore donné le tournis des sommets, s'aperçoivent à y regarder de près que, moins elles sont visibles, plus elles sont présentes!
Ce qui est vrai pour la gente féminine en général l'est pour la femme Mbogliaa. Sachant donc ce que nous savons, nous pouvons ou nous devons très sérieusement nous pencher sur la position que nous donnons à nos mères, sœurs et filles dans la marche des affaires de notre fratrie et plus particulièrement de notre association faîtière. Nous les avons vu se déployer à Edéa le 13 juin dernier malgré les conditions qu'il est inutile de rappeler.

Lors de notre adresse au peuple de la grotte à Pouma lors de l'Assemblée Générale de novembre 2012, s'agissant d'elles, nous avions déclaré: '' Nous serons la caisse de résonance de la sagesse de nos sœurs, de nos femmes  et de nos mères, qui avec leur voix suave mais ferme, nous rappellent le cas échéant que nous faisons fausse route.''

Dans les actions prioritaires à entreprendre dans les meilleurs délais, il est impératif d'engager une réflexion aboutissant à la traduction en actes concrets de la prise en compte de la conclusion logique tirée de la  profession de foi de Pouma . L'une des pistes serait de doter notre organisation d'une structure consultative, mais opérationnelle pour que Mbogliaa puisse avoir tout le tonus nécessaire aux grandes réalisations. En le faisant, nous n'aurons certes  pas inventé le fil à couper le beurre, mais  nous aurons de toute évidence arrimé notre association à la modernité, et en plus 

nous savons tous que, mon Dieu, ce que femme veut....

Partager l'info

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir