EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Lundi 08 Avril 2019 à 07:21

Edito

Newsletter

Veuillez vous abonner gratuitement pour recevoir regulièrement les nouvelles des communautés Bassa, Bati et Mpo'o

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0838060
Ce jour1445
Hier2027
Cette semaine13869
Ce mois66644
Total838060

Nous vivons une époque particulière et un moment important de l'histoire de notre jeune nation.
Le sursaut patriotique auquel nous assistons depuis plusieurs semaines au travers des déclarations et autres motions de soutien à nos forces de défense est tout sauf feint ou calculé.
Les Camerounais ont compris que nous ne sommes plus dans une configuration où chacun, dans l'espace de liberté que lui garantit notre constitution et la pratique politique et administrative instaurée par le chef de l'Etat, peut exprimer ses idées même les plus originales sans craindre ni pour sa vie ni pour sa santé physique et mentale.


Nous nous sommes réveillés un matin avec la gueule de bois à côté de voisins qui ont décidé pour les leurs, que le meilleur moyen pour gagner le Paradis était de se faire sauter avec des dizaines de personnes dans un lieu public bondé en emmenant avec soi ceux là même qui n'avaient pas choisi ce voyage et qui avaient encore la seconde d'avant leur expédition outre- tombe des projets et des idées plein la tête.
Personne n'a fait le voyage avec ces convertis pour savoir si les dix vierges promises étaient bien au rendez-vous. Pour être honnête, notre inculture nous empêche de savoir ce qui est promis aux petites filles de sept ans à qui on demande de sauter avec une ceinture de mines au même titre que les candidats aux vierges.
Nous nous sommes disions, nous réveillés avec ces voisins qui ont pensé que leur espace territorial ne suffisait plus pour leurs expériences morbides, et qui ont décidé de faire de l'import-export de leurs idées et de leurs pratiques  à notre corps défendant.
Mbogliaa comme des centaines d'organisations et d'associations et de communautés, a sorti une déclaration dite de Yaoundé, exprimant sa totale solidarité envers les populations des régions sinistrées et un soutien sans faille  aux autorités qui organisent la résistance camerounaise, et notamment aux vaillants combattants qui réagissent avec héroïsme et abnégation face à l'ennemi.
Sans vouloir faire de la surenchère dans un domaine où seule la détermination est de mise, il n'est quand même pas inutile de rappeler que le 23 mai 2014, lors de la soirée Mbogliaa, nous avons été en direct à la télévision, les premiers à apporter un soutien sans réserve à la déclaration de guerre  fraîchement faite par le Président de la République à la secte Boko Haram.
Nous avons rappelé alors que le chef de l'Etat qui était avare de tout ce qui est sensationnel avait utilisé un mot qu'il déteste, lui l'apôtre de la paix et que cela méritait l'attention de tous les camerounais. La suite nous a malheureusement donné raison.
Pour que nous puissions défendre sans complaisance et avec la dernière énergie notre pays et nos valeurs, il est important que toutes les communautés du triangle national  se mettent résolument en ordre de bataille pour passer de la magnificence de la Fratrie à La Défense de la Patrie. Notre bonheur du vivre ensemble en dépend.

Partager l'info

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir