EDEA 13 juin 2015,  MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Ce site a été mise à jour le Vendredi 18 Août 2017 à 13:34

Edito

Newsletter

Veuillez vous abonner gratuitement pour recevoir regulièrement les nouvelles des communautés Bassa, Bati et Mpo'o
Home Mot du Président

Mes Vénérables Mbombog, Gardiens de nos traditions, Mes chers Pères, Mères, Frères et Sœurs, Chers membres de la très Grande famille des enfants issus de la Grotte mythique Ngog Lituba, Mes dames, Messieurs. Il ya des moments dans la vie d’un homme comme celle d’un peuple, où même la verve des meilleurs chantres, poètes ou écrivains ne suffisent pas à traduire l’émotion individuelle et collective qui vous étreint, vous emporte, et vous fait vivre en lévitation, jouant  avec le temps qui, en règle général fugace, prend le malin plaisir de suspendre son vol.

J’ai l’impression, que dis-je l’intime conviction qu’aujourd’hui, tous ensembles, nous vivons cet instant magique où le rêve se mêle à la réalité.

Quand les Pères fondateurs de Mbogliaa que sont le Colonel Sylvestre Mang, Le Ministre et premier Président Léonard Claude Mpouma, le Ministre et Emérite Professeur Joseph Mboui et bien d’autres que je n’ai pas cité mais que l’histoire retiendra, quand tous ces illustres fils ont décidé de créer cette association, je ne suis pas sûr qu’ils envisageaient de vivre ces instants magiques que nous avons le privilège de partager avec eux.

Une fois n’est pas coutume chez nous, je vous prie de vous lever tous pour leur faire une ovation méritée, car c’est justice de célébrer nos grands hommes tant qu’ils sont encore vivants.

Je n’aurai pas l’outrecuidance de disserter sur ce qu’est ou doit être Mbogliaa, d’autres le feraient certainement mieux que moi, je me contenterai de partager avec vous ici, le rêve de tous les jeunes issus de la Grotte mythique et sacrée, jeunes qui  sentent qu’il est grand temps que tous ensemble, nous puissions, avec courage et détermination, replonger dans le passé glorieux de nos ancêtres, depuis l’Egypte antique, jusqu’à l’entrée puis à la sortie de Ngog Lipondo.

Ce voyage initiatique, fait de vaux et de monts, sera autant de quêtes pour retrouver notre être profond, capable de nous remettre au centre d’une histoire qui avait tendance à nous échapper et que  d’autres se faisaient le malin plaisir de récrire à notre place.

Le rêve va de pair avec l’ambition, celle légitime de retrouver la fierté qui a toujours été la nôtre, et dont nous n’aurions jamais dû nous départir.

Enfants d’un terroir enviable, je vous invite à reprendre le flambeau un peu délaissé de nos grands hommes, dont beaucoup ont aujourd’hui disparu et qui ont fait la fierté du peuple camerounais.

Chers amis, le Cameroun et les Camerounais ont besoin de nous, afin que nous ne les privions plus, comme cela a été trop longtemps le cas, de notre voix, de notre intelligence, de notre détermination commune à bâtir un Cameroun dont tous ses enfants seront fiers.   Vous m’avez fait l’honneur de me porter à la tête de notre prestigieuse association, que dis-je ? de ce peuple, Bañan bon ba Job…I

Il est bien clair que je n’ai probablement pas toutes les qualités requises pour mériter cette confiance, mais je suis serein, car je sais pouvoir compter sur chacun d’entre vous pour que cette lourde mais exaltante tâche s’exécute avec la somme d’innombrables et insoupçonnables talents dont  regorge le peuple BATI  MPOO  BASSA.

Ma tâche et celle du bureau que j’ai l privilège de conduire seront d’autant plus faciles que nous n’oublierons pas (et si c’était le cas rappeler le nous), que MBGLIAA est avant tout, une organisation faîtière, ayant pour objectif, de fédérer les savoirs et les “savoir-faire “ des familles et des associations au service desquelles elle doit être en permanence.

Nous serons les aboyeurs des châteaux princiers,  annonciateurs de convives au banquet de l’intelligence mise au service de tous.

Nous serons la voix des sans voix, nous serons le soutien des plus fragiles dans la plus pure tradition de solidarité qui était à la base même de notre société traditionnelle, que certains à tort, considéraient et continuent de considérer comme acéphale.

Nous serons la caisse de résonnance de la sagesse de nos femmes et de nos mères, qui, avec leur voix suave mais ferme, nous rappellent, le cas échéant, que nous faisons fausse route.

Nous serons le bras séculier de nos pères pour éviter de reprendre à notre compte, le trop facile adage ‘’ si vieillesse pouvait’’.

Nous nous efforcerons d’être la lanterne qui éclaire le chemin de nos jeunes pétris de talents, mais qui ont besoin de nous, car conscients de ce que, pour savoir où l’on va, il est souvent nécessaire de savoir d’où l’on vient.

J’aurais pu encore des heures vous faires partager mes rêves, mais je crois qu’il est utile que je vous donne quelques axes de notre vision, qui devra traduire dans la réalité, nos rêves.

J’ai la ferme conviction que le socle de tout développement est l’unité et la concorde. Je ne reviendrai pas sur l’allégorie de la tour de Babel.

Comment justifions nous, que certaines de nos zones géographiques, qui ne partagent pas vraiment la même langue aient une appellation identique qui scelle pour le bien de tous une communauté de destin, alors que nous qui parlons la même langue, nous nous sommes laissé imposer des distinctions nominatives purement fictives, qui n’ont aucune justification, ni linguistique, ni généalogique et qui pourraient servir de fondement à une séparation administrative ?

Pour être honnête, ne sommes nous pas souvent les premiers à prendre ces distinctions comme prétexte pour des desseins rarement avoués ?

La culture est une de nos priorités et de nos préoccupations majeures.   La culture comme disait Françoise Sagan, c’est ce qui reste quand on a tout oublié. Notre culture étant de notre fait agonisante, aurions nous vraiment tout oublié ? Un axe fort de notre mandat sera de faire revivre notre culture dans tous ses aspects et sa diversité.

La civilisation orale a tendance à disparaître avec le temps, les souvenirs ne résistant pas à l’usure de celui-ci. Pour que notre génération marque son passage autrement que par quelques écrits épars, nous proposons de voir commencer l’édification d’un lieu de rencontre, de partage et de sauvegarde de notre culture et de nos traditions, qui soit un lieu physique.

Notre site internet,  avec plus de vingt mille visiteurs quotidiens à ce jour, a un succès que nous envient déjà bien des organes d’information ayant pignon sur rue.

Je vais me limiter à ces exemples sachant que l’on peut très facilement être intarissable sur les axes de réflexion existant qui permettront la rénovation des attributs et des valeurs de notre peuple.

La tâche est immense et multiforme, les ouvriers sont peu nombreux.

Requinqués et conscients de nos atouts, mettons nous tous ensemble dès maintenant au travail, pour que :

Vive l’Association MBOG LIAA,

Vive la communauté BATI MPOO BASSA

Vive le Cameroun.

Je vous remercie.

Consultez quelques images de l'assemblée Générale Mbog Liaa le 17 novembre 2012 à Pouma

Partager l'info

Commentaires  

 
0 # FRANCOIS 20-11-2012 15:22
Toutes mes félicitations au président. vivement que la communauté bassa bati et mpoo soit enfin uni avec un porte parole digne de ce nom
Merci de porter très loins nos espoir
nous revions d'un leader , je pense que vous pouvez
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # solange Ngo..... 04-12-2012 09:40
je ne vous ai jamais vu physioquement , mais votre photo me fait rever. je suis tout de meme fièr que le representant des bassa bati ety mpooh soit agréable a voir physiquement personne ne peut nous insultzeer
vous etes tout simplement beau PRESI
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Paul Nken 24-01-2013 13:20
Je viens de visiter pour ma première fois le site web de notre association. Je suis satisfait de savoir que c'est très bien présenté avec beaucoup d'informations et de vitalité.
C'est en lisant le communiqué de la réunion du bureau exécutif que j'ai décidé de visiter le site web.
Au regard du plan d'actions que notre illustre Président a annoncé, on a envie de lui dire, M. Le Président '' Continuez''
je n'ai pas encore assisté à une des réunions ou manifestations de MBOG LIAA, j'espère avoir l'opportunité de découvrir encore son ambiance
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # francois xavier 06-02-2013 21:07
Président
Merci d'avoir accepter d'être porté à la tete du pêuple bassa, merci d'avoir accepté de nous guider. Nous somme un peuple très DUR très trs DUR . un peuple au coup raide, président il fallait un homme comme vous. Je ne vous connais pas mais j'ai eu des echos de vous ce midi à travers certains journalistes invités chez vous il y a quelques jours. On me parle de cous comme d'un homme plein d'emotion et d'ambition pour la communaute, comme un homme qui REVE? mais monsieur le président comment ferez_vous pour que ce peuple au cou raide , à la jalousie inné , comment ferez vous pour que ce peuple qui n'aime pas etre diriger, qui aime la liberté , puisse vous suivre, qu'il puisse enfin comprendre que NOUS avons tous besoin d'un guide nous avons besoin de repères, nous avons besoin d'etre orienté, nous avons besoin d'un leader autour duquel se rassembler, nous avons besoin d'écouter d'apprendre afin de pouvoir pretendre au sommet, afin d'esperer voir un des notres nousgouverner un jours.
Um Nyobe s'est battu en faveur de la liberté , le cameroun est libre. Mais nous qui sommes ses frères et soeurs ou sommes nous ? nulle part, nous sommes loin et très loin du partage des fruits de cette liberté à cause de nombreuses rivalité
président je vous soutient de tout mon coeur, je suis pesuadé que si on parvient à vous comprendre et si on accepte de vous écouter je suis perusadé que quelque choses va e faire . Parceque nous sommes des valeurs nous avons du tout dans notre communauté, mais malheureusement les RIVALITES...............
président resté humble comme on me l'a fait dire continuer de rassemblé meme ceux qui par jamousie veulent détruire parcequ'il y en a qui vont chercher à vous détruire à déconstruire ce que vous tenté de construire, mais ne vous laissé jamais abattre
le combat vous le menerez avec noous a vos cotés et tous ceux qui accepteront de vous accompagnez
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # albert batana Y 11-02-2013 21:24
bonjour à tous
pour une fois réunissons nous autour de notre meneur notre champion.
essayons de taire nos divergences, nos égaux pour avoir le regard tourné vers cet homme qui me semble peut sortir le peuple bassa de la clandestinité, du maquis auquel il est plongé depuis la mort de um nybé.
Ou sommes nous chers frères et soeur dans notre pays, nous sommes ou ? nul part , Ministre gouverneur quel est le poste qu'un bassa occupe et qui puisse lui permettre de réaliser les choses pour son peuple ?
AUCUN
alors je vous suggère de vous lever comme un seul homme pour soutenir ce monsieur , notre président quel que soit ses défaut je ne le connait pas mais supportons- le au nom de la communauté
fraternellement
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Anupu Matéga 12-02-2013 13:07
Je viens à peine de découvrir notre site. Je te présente d'abord mes sincères félicitations. Sachant ta tache très lourde et sans être du bureau, je te dis que désormais je me mets à ton entière dispositions pour tout ce qui tend non seulement à réhabiliter les valeurs humaines des Bassa-Mpoo-Bati mais encore et surtout à en faire le socle du développement de ce peuple dont tu as désormais la très lourde charge de conduire. Que Hilolombi te protège, te guide et t'illumine d'instant en instant.
Fraternellement .
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir