EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Latest update Monday 08 April 2019 à 07:21

Edito

Newsletter

Please subscribe for free to receive regularly the communities Bassa, Bati and Mpo'o news.

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0825165
Ce jour974
Hier3232
Cette semaine974
Ce mois53749
Total825165
Home

Neuf jours, neuf Guests stars, il fallait le faire. Le comité d’organisation marque des points dans l’organisation et la gestion des artistes de renom. Les stars annoncées ont toutes honorés le rendez-vous. Et comme prévue, chaque star à eu des honneurs dignes de son rang. Et en retour, chacun a donner du sien pour la réussite de la journée qui lui a été consacré ; Les guests stars se sont certes, toutes fait désirées, mais au final, du beau spectacle durant toute la durée du festival. Des spectacles à la hauteur des attentes des festivaliers.

La difficulté à gérer des plateaux avec dès artistes de renommés international, est souvent la cause des fausses-notes de certains évènements, les échecs qui s’en suivent, avec pour conséquences des artistes annoncés qui n’arriveront finalement jamais. Le Mbog Liaa a montré en 2016, sa capacité à gérer un plateau sur lequel neuf artistes de renom vont se succéder tour à tour.   A leurs côtés, une jeune génération d’artistes de tous les bords, que l’on découvre pour certain, et qui ont agréablement surpris le public qui en a redemandé. Entre le chant traditionnel et moderne, il y a eu du tout.

LE GROUPE X MALEYA

Tout commence avec X-MALEYA, le 25 Juin 2016. C’est la nuit du festival, la première. Elle a été consacrée au trio fétiche de l’heure. Le public est au rendez-vous ce samedi, c’est le jour de l’ouverture du festival. A mesure que les heures avancent, les festivaliers se demandent si finalement Roger, Ice et Auguste arriveront à Bépanda. L’inquiétude s’accentue à mesure que les heures passent. Mais l’on ne s’ennuie finalement pas attendre. Avec la présence du groupe MBALLE MBALLE, il y avait de quoi tenir en haleine les milliers de festivaliers. Les belles mélodies TAY – PI, la belle musique du jeune chanteur HYDROCARBURE et surtout l la voix de l’artiste ADELA BIKIM à laquelle s’ajoute ses coups de rein que les festivaliers regardent avec plaisir. On n’a pas vu le temps passer en attendant l’arrivée de Roger et les autres, que TONY NOBOBY n’a eu de cesse d’annoncer. Finalement c’est aux environs de 23h que les gars vont faire leur apparition devant un public surexcité. On a eu droit à plus de deux heures de spectacles et d’ambiances qui vont s’écrouler sans que finalement que l’on ne se rende compte qu’il est deux heures du matin.

COCO ARGENTEE

Même scénario le 1er juillet 2016. La campagne de communication est bien la ; mais les sceptiques on continuer de s’interroger sur la présence effective de Coco Argenté sur le plateau du Mbog Liaa. Elle avait quitté le Cameroun trois jours plus tôt pour un spectacle en Guinée Equatorial. Son départ médiatisé, jette encore plus de doute dans l’esprit des festivaliers. Ils ont eu de la peine à croire que la Star reviendrait pour le Mbog Liaa.   Pourtant,  jeudi 30 Juin 2016, il est plus de 23H lorsqu’une limousine noire à bord de laquelle une silhouette de femme vêtue de rouge apparait. Dix minutes plus tard, les sonorités entrainantes, et la chorégraphie de ses douze danseurs,  tout de jaune vêtus, rassurent. Le public est emporté, la « Go des Ways » est là en personne. Elle offre alors un spectacle époustouflant avec ses danseurs, Les gestes sont agencés, les jambes, les pieds, les mouvements sont uniques, la chorégraphie est   merveilleuse.  Elle parcourt   les meilleurs titres de son répertoire, et le public l’accompagne jusqu'à près de 2h du matin laissant les mélomanes dans la faim et la soif de mélodies. « C’est finit ? » oui c’est bel et bien finit pour ce soir.

PETIT PAYS… L’EUPHORIE

La suite c’était le lendemain, 1er Juillet 2016 ; l’artiste invité c’est un monument de la musique camerounaise, un artiste qui a gardé la première place de tous les hits parade des années durant. Petit pays, un digne fils de Bomono dans le département du Moungo. Le public va attendre jusqu'à minuit,  mais personne n’aura voulu bouger de son siège ou de sa position, sauf pour aller s’offrir une boisson. Les jeunes artistes qui le précèdent ont su tenir en haleine les festivaliers. Les amoureux des bonnes mélodies et les amateurs des mets épiciers en avaient pour tous les goûts, en attendant l’arrivée du turbo d’Afrique. A plus de minuit, les turbines arrivent sur le podium. Une chorégraphie très osée qui annonce la qualité de spectacle attendu.  Le rythme est entrainant le public savoure les sonorités d’un ancien titre à succès de petit pays. L’artiste reçoit un accueil à la hauteur de l’amour que le public ressent pour lui. Les festivaliers vont reprendre en cœur tous les titres qu’il propose ce soir là. Petit Pays va comprendre qu’il a été aimé et qu’il reste toujours dans les cœurs du public camerounais en général et des Bassa-Mpoo-Bati en particulier

L’EXTASE AVEC BELKA TOBBI.

Et ce sera le même sentiment qu’aura BELKA TOBBI lui qui a bénéficié de la clôture du festival, et la finale du concours Miss Mbog Liaa 2016.   Il avait lui aussi été annoncé depuis sa résidence parisienne, il a confirmé son arrivée deux jours avant le début du festival. De son passage au festival Mbog Liaa BELKA TOBBI a comprit qu’il reste le Chouchou « du village ». Il l’a ressenti et il l’a bien rendu à tous ceux qui avaient mis des heures à l’attendre. BELKA arrive sur le podium aux environs de minuit trente. Il offre un spectacle à la hauteur du talent qu’on lui reconnait. Ses mélodies pour la plupart, issues de ses anciens titres à succès,  n’ont pas  subit l’épreuve du temps. Les festivaliers ont unies leur voix à celle de la Giga star  pour chanter et danser aux rythmes de la Web star. . L’artiste a du s’arrêter pour écouter la foule reprendre en chœur ses titres à succès. Ils sont tous émus et poursuive à l’unissons les paroles de son répertoire. Un moment de folie qui n’a pas laissé indifférent Joseph Antoine Bell, Hervé Emmanuel Nkom et de nombreux autres membres des bureaux Exécutifs du Mbog Liaa. Une surprise   agréable pour la Giga star qui s’arrête et demande au public « vous faite quoi ici à cette heure de la nuit…savez vous qu’il est trois heures du matin ? Rentrez chez vous » . Un tonnerre d’applaudissement va accompagne la prochaine phase d’une trentaine de minute de show non stop. L’homme était surpris qu’a trois heures du petit matin que le public n’ait pas bougé.

Le village du festival n’avait jamais fait autant de monde. Et c’est depuis le début de l’après-midi ce samedi que l’on a noté les arrivées massives. Et le public  était toujours là en grand nombre à cette heure de la nuit. BELKA TOBBI va chanter et danser jusqu'à 4h du matin avec des moments d’arrêt, pour attirer l’attention du public soit sur son vêtement, sa chaussure ou simplement pour rappeler qu’il a apprit la musique au conservatoire de Paris, et qu’il vit au XVIème arrondissement de la capitale Française. Un brin de folie qu’on lui reconnait. Et c’est tout cela BELKA TOBBI.

En tout cas il y a lieu de reconnaitre la valeur que les artistes ont donné à ce rendez-vous . MAMA NGUEA, LONGUE LONGUE et tous ceux dont nous n’avons pu citer, ont offert le spectacle qu’il fallait. Et la qualité des prestations offertes scellent simplement cet amour et cette confiance qui règnera désormais entre les artistes et le Festival culturel et traditionnel Mbog Liaa.

Yvonne Cathy NKEN

Journaliste

 

 

Partager l'info