EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Latest update Monday 08 April 2019 à 07:21

Edito

Newsletter

Please subscribe for free to receive regularly the communities Bassa, Bati and Mpo'o news.

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0756849
Ce jour1150
Hier1124
Cette semaine5642
Ce mois28956
Total756849
Home

Ce n'est pas par manque d'inspiration encore que cela puisse arriver, ni par volonté de radoter que je reviens sur les voies de communication entre Douala et Yaoundé.
Ceux qui ont eu le privilège de prendre la route pour Yaoundé un vendredi après 17 heures savent de quoi je parle. Dire Que c'est un chemin de croix est un de ces euphémismes dont seuls les journalistes engagés ont le secret. Pour s'y aventurer, il vaut mieux avoir un roman de Proust entre les mains et le plafonnier de sa voiture en parfait état.

L'annonce depuis quelques années d'une autoroute entre la capitale économique et celle politique est attendue depuis lors comme le Messi pour ceux qui ont encore la foi.
Est-il nécessaire de rappeler que l'axe dit lourd est le seul qui, traversant une bonne frange de l'aire Mbogliaa relie non seulement la partie septentrionale de notre cher triangle national, mais aussi, le Tchad et la République Centrafricaine, deux États frères qui dépendent de nous pour l'essentiel de leur commerce avec l'extérieur.

Je vous fais grâce de la procession de camions qui s'étirent sans discontinuer sur les 240km qui séparent les deux villes phares de notre pays. Faut-il préciser qu'un de ces monstres sur deux,déjà fatigué avant même de s'élancer choisit un repos imposé à son conducteur là où l'envie le prend sans précautions sur les conséquences prévisibles de son arrêt au virage où un panneau délavé annonce " ici 10 morts"!

Il y'a quelques jours, encore loin du poisson d'avril tant prisé par les adeptes du Mbongô'o, j'ai découvert à la une d'un quotidien économique de la place, ce titre dont je vous laisse apprécier la profondeur: " Malentendu sur le contrat de l'autoroute". L'auteur de ce que j'espère comme bien d'autres être un canular même s'il est d'un goût douteux poursuivait: "Les ingénieurs chinois indiquent que leur contrat prévoit la construction d'une voie rapide et non d'une autoroute".

Il est évident que seuls les spécialistes auront le loisir de disserter sur les différences entre l'autoroute, la voie express,la voie rapide et la voix des ancêtres et des pauvres humains que nous sommes. Si ces informations étaient avérées, alors nous aurions la désagréable impression de vivre le remake du making of de l'AXE LOURD!

Si nous nous intéressons à cet ouvrage, c'est parce qu'il n'est pas sans conséquences sur le patrimoine foncier qui est le notre, et tant qu'à faire un sacrifice, il vaut mieux qu'à défaut de la postérité, il serve pendant un temps suffisamment long pour voir la majorité d'entre nous passer de vie à trépas. Ainsi nous  pourrons nous réorganiser après le passage de ce tsunami nécessaire, pour une durée  suffisamment longue pour que nos descendants puissent dire: l'auto, la route et l'autoroute valaient bien la peine.

Pour finir sur un ton plus badin, nous serions amnésiques si nous n'évoquions pas les manifestations du cinquantenaire de  l' indépendance et de la Réunification  où nos frères résidant dans la Région du Sud Ouest nous ont plus que valablement représenté. Qu'ils trouvent ici l'expression de notre profonde gratitude. Nous attendons avec impatience l'installation du secteur de cette région qui nous est annoncée pour bientôt.

Partager l'info