EDEA 13 juin 2015, MBOG LIAA fêtait ses 20 années d’existence

Association Mbog Liaa

Latest update Monday 08 April 2019 à 07:21

Edito

Newsletter

Please subscribe for free to receive regularly the communities Bassa, Bati and Mpo'o news.

Visites du site

Compteur activé le 30/05/2018

Visites depuis 01/01/2018
0756760
Ce jour1061
Hier1124
Cette semaine5553
Ce mois28867
Total756760
Home

Samedi 29 juin 2013, comme annoncé, le Président de Mbogliaa, accompagné du Vice-Président Moïse Doumbe a rencontré la Diaspora à Paris.

L'objectif ici n'est pas de donner la substantifique moelle du contenu des échanges qui ont eu lieu, mais de tirer les conséquences de ce premier contact.
Le premier Pari qui a été pris par le président, était de ne pas inviter les siens à venir à cette rencontre par le biais d'un carton  individualisé,  avec le risque de ne pas prendre toutes les précautions d'usage pour respecter les rangs et grades, sans en oublier un, de ceux qui sont les leaders de la communauté dans l'hexagone.

Le second Pari a été de ne pas communiquer un ordre du jour qui donnerait aux intéressés un fil d'Ariane qui leur aurait permis de mesurer l'intérêt qu'ils avaient à participer à une telle rencontre.

Le troisième Pari a consisté à programmer une rencontre à un jour et à une heure où les parisiens profitent pour faire les courses pour la semaine  suivante, puis à vaquer aux obligations sociales de leur vie associative parisienne plutôt bien remplie.

Le premier constat est qu'il y'a une forte attente des enfants de la grotte faisant partie de la diaspora:
- de la mise sur pied d'une structure suffisamment représentative de la composition socio-économique de leur population,
-de la prise de relais de leurs préoccupations en relation avec les leur, restés au pays.

Le second constat est la forte affluence, renforcée par le fait que la plus part des personnes ayant pris part à la rencontre représentaient des familles ou associations.

Le troisième  constat est la valeur ajoutée que chacun des participants a tenu à apporter à la définition des objectifs et des stratégies de  Mbogliaa pour la diaspora.

Le dernier constat a été la satisfaction exprimée par la plupart des présents et la volonté de voir la promesse des fleurs de cette rencontre transformée en fruits juteux dans un avenir le plus proche possible, pour le plus grand bien de toute la fratrie.

Une charmante jeune, a  pris la parole pour dire que le but de sa présence ce jour là, Rue des terres, c'était de rencontrer les ressortissants de sa grande famille qui devait probablement se réunir quelque part à Paris. La réunion organisée par Mbogliaa et relayée par les réseaux sociaux,  lui a permis de trouver des repères et des adresses.

Cette jeune qui avouait parler un Bassa balbutiant et qui est venue toute seule, et est repartie radieuse, permet d'affirmer sans prétention que les Paris de Paris ont été tenus.

Partager l'info